Actualités

Nouveautés

Une solution sur mesure pour traiter les eaux de lavage saturées d’huiles de coupe

Notre Client, un fabricant de pièces aéronautiques et spécialiste de l’extrusion d’aluminium, utilise une émulsion d’huile lubrifiante en phase aqueuse pour sa production. L’atelier se compose de plusieurs machines d’usinage numériques. Chaque machine a son propre bain d’huile de coupe en circuit fermé. Arrivé à saturation, c’est l’ensemble du bain qui doit être vidangé. Quotidiennement, des brouillards d’huiles se déposent sur les surfaces au sol ; des ruptures de flexibles ou de raccords génèrent des épandages accidentels. 

L’emploi de machines autolaveuses est donc nécessaires pour le nettoyage journalier des sols. L’ensemble des effluents composés d’huiles de coupe et de particules sont ainsi régulièrement stockés dans des fûts de 200 L.

L’ensemble de ces opérations génère environ 200 litres d’eaux usées par jour à raison de 5 jours par semaine. Au-delà des coûts très élevés engagés par la société pour le stockage et le retrait de ces eaux usées, cela représente également un coût environnemental très important. L’entreprise a donc décidé de faire appel à NISKAE pour obtenir une solution efficace de traitement des eaux de lavage et des huiles de coupe pour son usine de Casablanca.

Un coagulant et floculant sur mesure réduisant fortement les teneurs en métaux lourds retrouvées dans les eaux usées

Le premier échantillon d’eau usée provient des eaux de lavage des sols. L’analyse de cette eau révèle une forte concentration de métaux lourds avec une concentration de fer à 2,99 mg/L et de zinc à 4,64 mg/L. Après plusieurs séries d’essais en laboratoire, un floculant spécifique est élaboré avec un dosage de 2 g/L. Par le simple ajout de cet unique réactif, l’analyse de l’eau une fois traitée révèle une concentration de fer abaissée à 0,52 mg/L et de zinc à 0,88 mg/L. De plus, la boue se concentre à la surface permettant ainsi l’éclaircissement de l’eau et son recyclage éventuel.

Un deuxième échantillon fait l’objet de séries d’essais de traitement avec une analyse révélant également une forte quantité de fer (5,53 mg/L) et de zinc (2,89 mg/L). Cet échantillon provient à 70% du lavage des sols mais également à 20% d’huiles solubles et 10% d’eaux de dégraissage. Le floculant élaboré pour ce traitement reste inchangé avec un dosage augmenté à 3 g/L. Le résultat est tout aussi efficace avec un abaissement de la concentration de zinc à 0,03 mg/L et de fer à 0,48 mg/L. L’eau traitée est légèrement colorée mais la boue qui se concentre en surface est bien déshydratable et non collante, ce qui permet une filtration et une séparation gravitaire aisée et assez rapide.

Le stockage des eaux sales supprimé ; des coûts significativement réduits 

Le développement d’un réactif coagulant et floculant spécifique et sur-mesure par le laboratoire NISKAE permet un traitement adapté et efficace pour le mélange de deux effluents distincts. Le Client utilisera un seul et même pulvérulent prêt à l’emploi et pour des dosages minimes de 2 à 3 g par litre, soit 2 à 3 kg par tonne d’eaux usées à traiter. Sans adjuvants supplémentaires, les teneurs en métaux lourds ont été réduites pour une utilisation en conformité avec la règlementation en vigueur. De même, la DCO a pu être grandement abaissée.

NISKAE procédera à la mise en place d’une microstation SW dans les semaines à venir afin d’industrialiser le traitement proposé. Ainsi, notre Client pourra éliminer toute forme de stockage, réduire son exposition au risque environnemental, réduire considérablement ses coûts de retrait et finalement réutiliser les eaux traitées et s’affranchir de tout rejet à la canalisation.

Coagulation-floculation | eaux de lavage saturées d'huiles de coupe
Coagulation-floculation | eaux de lavage saturées d’huiles de coupe