Eaux de
chaudières

Réducteur d’oxygène

Traitement des eaux de chaudière

Réducteur d’oxygène

Sulfite de sodium, tanins, hydrazine, dérivés d’hydroquinone, dérivés d’hydroxylamine, dérivés d’acide ascorbique… Ces réducteurs, catalysés ou non,

  • réduisent les oxydes et l’oxygène dissous
  • passivent les surfaces métalliques

Le choix du produit et la dose requise dépendra de la manière dont le dégazeur thermique est utilisé.

La corrosion dans les chaudières

La corrosion dans les chaudières s’effectue généralement quand l’alcalinité de l’eau des chaudières est faible ou lorsque le méta est exposé à l’oxygène durant les temps de service ou les temps morts.
Dans le cas de températures élevées et de fortes contraintes dans la chaudière, le métal tend à accélérer les mécanismes de corrosion. Dans la vapeur et les systèmes de condensation, la corrosion est généralement le résultat de contamination au dioxyde de carbone ou à l’oxygène.
Les contaminants spécifiques tels que l’ammoniaque ou le sulfure portés par les gaz peuvent augmenter l’attaque sur le cuivre dans le système.

La corrosion est causée par la combinaison de couche d’oxyde et d’une oxydation continue transportée par l’oxygène. La protection de l’acier dans un système de chaudière dépend de la température, du Ph, et de la teneur en oxygène. Généralement, des températures plus élevées, des niveaux hauts ou bas de pH et de fortes concentrations en oxygène augmentent le taux de corrosion de l’acier.